Construire le prévisionnel financier de sa startup est certainement une des choses les plus compliquées pour un entrepreneur, que ce soit pour obtenir un financement ou piloter son business. Mais même si vous n’avez pas envie de le faire, vous n’y échapperez pas !

On perd souvent du temps à chercher le bon modèle, à essayer de le comprendre et à l’ajuster à son activité. Car selon votre business model, les indicateurs que vous devez mettre en avant ne sont pas les mêmes. C’est notamment le cas des startups SaaS qui sont pleines de spécificités.

Nous allons donc voir dans cet article les tableaux financiers à mettre dans votre prévisionnel et les indicateurs SaaS que vous devez absolument connaître.

 

Qu’est-ce qu’un prévisionnel financier ?

Commençons par définir ce qu’est un prévisionnel financier et quelle est son utilité. Car c’est  toujours mieux de savoir pourquoi on le fait. 🙂

 

Définition du prévisionnel financier

Un prévisionnel financier (on parle également de business plan) est une projection des chiffres de votre startup sur les mois et les années à venir. L’objectif est donc de donner une vision chiffrée de votre activité. Ils sont le reflet de la vie de votre startup.

 

Quand réaliser ses prévisions financières ?

La première fois qu’on réalise un prévisionnel financier, c’est généralement pour obtenir son premier financement. L’objectif dans ce cas est de démontrer votre capacité à croître et à être rentable dans les années qui arrivent. 

Lorsqu’on commence à générer du chiffre d’affaires avec une belle croissance et des dépenses de plus en plus importantes, il est également essentiel de maîtriser vos prévisions afin de ne pas vous retrouver dans le rouge financièrement et brûler tout votre cash.

 

 

Quels tableaux mettre dans son prévisionnel financier ?

Deux notions sont essentielles lorsqu’on analyse ses chiffres et réalise ses prévisions : la rentabilité et le cash (la trésorerie). Pour les mettre en avant, voilà les deux tableaux que vous devez impérativement avoir.

 

Le Compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat (ou P&L en anglais, pour Profit & Loss) est un tableau qui met en avant les principaux indicateurs financiers de rentabilité de votre entreprise. 

La rentabilité correspond à l’argent que vous gagnez tout au long de l’année. Pour la mesurer, il convient de faire la différence entre vos produits (c’est-à-dire l’argent gagné) et vos charges (c’est-à-dire l’argent dépensé). 

Il vous permet de répondre à la question “est-ce que je gagne de l’argent ?”.

4 grands indicateurs sont essentiels à comprendre et calculer : 

  • Le chiffre d’affaires, qui correspond à vos ventes.
  • La marge brute, qui est une première indication de votre potentiel de croissance et de rentabilité.
  • L’EBITDA, qui correspond à la rentabilité liée purement à votre activité.
  • Le résultat, qui correspond à votre rentabilité finale.

 

Le Cash Flow prévisionnel

Maintenant que vous avez expliqué votre rentabilité, vous devez présenter vos prévisions de cash. Pour cela, utilisez le tableau de cash-flow.

Le tableau de cash-flow reprend le cash-in (l’argent qui rentre) et le cash-out (l’argent qui sort) sur trois grandes composantes 

  • Cash-flow operations, qui correspond au cash lié à votre activité.
  • Cash-flow financement, qui correspond au cash lié à vos financements.
  • Cash-flow investissement, qui correspond au cash lié à vos investissements. 

! Ne confondez pas la rentabilité et le cash-flow. La rentabilité répond à la question “est-ce que je gagne de l’argent ?”, alors que la trésorerie répond à la question “est-ce que j’ai de l’argent ?”. Vous pouvez avoir de la trésorerie sans être rentable (si vous venez d’obtenir un financement par exemple). Vous pouvez aussi être rentable et ne pas avoir de trésorerie car vos clients vous paient trop en retard.

 

Comment faire un prévisionnel financier SaaS ?

Partir d’un modèle basique est toujours compliqué lorsqu’on réalise ses prévisions financières car chaque business model à des spécificités. Et notamment le SaaS. Il est donc important de les prendre en compte dans votre business plan.

 

Les spécificités du business model SaaS

La première spécificité d’une startup SaaS est la modélisation de ses revenus. Le modèle SaaS repose sur une récurrence des revenus avec différents abonnements possibles. Le chiffre d’affaires est donc plus compliqué à modéliser puisqu’il peut être composé de différents abonnements à des tarifs divers. 

Ensuite, le coût d’acquisition des startups SaaS est également très spécifique. La première chose à faire est de comprendre comment vous générez et convertissez des leads : par le marketing ou par des sales, afin d’orienter dans la bonne direction votre business plan.

Enfin, la durée de vie des utilisateurs est également une particularité du modèle SaaS. Vos utilisateurs peuvent se désabonner à tout moment et il faut donc être capable de les faire rester et comprendre pourquoi certains partent.

 

Les indicateurs SaaS d’un business plan

Voilà 4 metrics que vous devez impérativement mettre en avant dans votre prévisionnel financier, liés aux spécificités du business model SaaS : 

MRR (Monthly Recurring Revenu) : il correspond au chiffre d’affaires mensuel récurrent venant de vos abonnements. Pour le chiffre d’affaires annuel, on parle d’ARR.

Churn (attrition) : il mesure le pourcentage de vos clients qui arrêtent d’utiliser votre solution tous les mois. 

CAC (Coût d’Acquisition Client) : il mesure combien cela vous coûte d’acquérir un client par vos dépenses marketing et “sales”. On parle également de CPA en anglais, pour Cost Per Acquisition.

LTV : il s’agit du revenu moyen que va générer votre client “à vie” (c’est-à-dire tout le temps qu’il va utiliser votre solution).

Avec le CAC et la LTV, vous pouvez terminer par calculer le ratio LTV/CAC, très prisé des investisseurs. Il vous permettra de définir si votre client vous rapportera plus (LTV) que ce qu’il vous a coûté pour l’acquérir (CAC).

 

Vous êtes maintenant prêt à réaliser le prévisionnel financier de votre startup SaaS ! Les deux notions que vous devez mettre en avant sont la rentabilité et le cash. Pour cela, utilisez le P&L et le tableau de cash-flow. N’oubliez pas de présenter également les metrics clés liés à votre business model SaaS. Ils donneront du lien entre votre activité et vos données financières.

Cet article à été rédigé pour Estimeo par Fintt, qui accompagne les startups SaaS qui souhaitent lever des fonds à faire leurs prévisions financières.