code

“Le code est aujourd’hui au cœur de la société, utilisé partout et par tout le monde, même sans le savoir.” Patrick Joubert au sujet du développement informatique. Pour lui, il y a un réel enjeu autour de la manière de “coder”, une révolution des usages est nécessaire. Patrick veut aller à l’inverse de la tendance et bouleverser un élément capital de l’innovation. Il est temps pour ce milieu d’entamer sa révolution industrielle avec une intelligence artificielle qui comprend le code afin de faciliter le quotidien des développeurs. À l’issue d’une discussion avec un ami, lui vient l’idée d’appeler sa future société Ponicode en référence aux “Licornes” européennes qui ne sont que trop souvent des “Pony-corn” n’allant pas au bout des possibilités. 

Trouver La Clé De Voûte De l’Entrepreneuriat

Patrick Joubert a toujours eu en lui la passion de l’entrepreneuriat et l’envie d’innover. À la suite d’une formation en pharmacologie, il se rend vite compte de ce qui l’anime vraiment. Il travaillera pendant 15 ans en tant que cadre technique dans des groupes banquiers au cœur de l’innovation du secteur. De part son expérience, il décrypte et identifie rapidement les signaux faibles et entrevoit rapidement les innovations qui en découlent.

Patrick comprend les enjeux de l’innovation et de l’entrepreneuriat mais il lui manque l’aspect technique. Pour compléter son profil, il obtient un Executive MBA à HEC lui permettant de se perfectionner dans sa démarche entrepreneuriale. En travaillant avec NHS, il se rend compte des efforts faits pour améliorer les processus mais que cela n’est peut-être pas la solution, pour lui il faut repenser les usages et non uniquement les outils.

En 2011, il fonde Beamap, société de conseil spécialiste du cloud et rachetée en 2014 par Sopra Steria. L’année suivante, il créé Recast.AI, plateforme conversationnelle collaborative accessible aux développeurs pour créer des chatbots, acquise par SAP en janvier 2018. Fort de ces deux expériences, Patrick Joubert comprend tout l’intérêt d’allier intelligence conversationnelle et artificielle. De ce postulat, l’idée de Ponicode va germer dans son esprit. Ponicode est d’ailleurs la seconde entreprise de Patrick Joubert à rejoindre la communauté Microsoft AI Factory à Station F. Intégrée au programme de Microsoft, Recast.AI avait connu une véritable accélération dans sa dynamique de croissance et avait été la première à quitter la communauté AI Factory à la suite de son rachat par SAP en janvier 2018.

L’Équipe Au Cœur Du Projet

Une équipe compétente et investie dans le projet est ce qui fait la différence d’après l’entrepreneur. Dans des structures à taille humaine, chaque élément est différenciant et va donner une direction au projet. La problématique principale est de trouver des talents qui vont pouvoir entrer dans le projet en s’adaptant à son organisation. “L’un des moments qui définit la réussite d’un projet est la capacité à unifier et harmoniser l’équipe en prenant en compte les avis et l’expérience de chacun” nous confie-t-il.

Patrick Joubert estime que pour obtenir une équipe efficace, il faut des profils complémentaires et venant d’horizons différents. Il est important d’accorder du temps à la bonne compréhension de chacun pour que les projets puissent évoluer plus loin et plus vite qu’en temps normal. Par ailleurs, en plus des compétences reconnues de chacun, Patrick a à cœur de recruter des jeunes qui ont une vision différente et complémentaire des usages. Ainsi, la plupart des talents qu’il recrute sortent d’écoles très reconnues comme l’école 42 de Xavier Niel. Les trois associés de Ponicode, Benedetta Dal Canton, Simon Guilliams et Edmond Aouad, sont d’ailleurs récemment diplômés de 42 et Centrale-Supélec.

Article co-écrit par Florian Bercault, Jimmy Verger et Jean Rognetta.