The Forge, la startup française qui révolutionne l’investissement et offre la possibilité de lever des fonds  via la technologie blockchain, apporte une solution aux problèmes de liquidité du venture capital. Harry Benkemoun, co-fondateur de The Forge, nous raconte son parcours, ses challenges, et la création de The Forge.

The Forge, la startup qui révolutionne l'investissement

 

Quel a été ton parcours avant de créer The Forge ?

 

     a. De la startup à la scale up

Baignant dans le monde de la startup et de l’innovation depuis le début de sa carrière, Harry a commencé en tant que responsable de la croissance dans une startup parisienne de formation B2B à la data science. Cette expérience lui a permis d’aider à la transition d’une petite startup jusqu’au début de scale up, passant d’une équipe de 7 personnes à plus d’une vingtaine en moins d’un an. Comment ? “Il est assez complexe pour une startup de s’insérer sur le marché des clients du CAC 40. Nous avons réussi à convaincre une dizaine de grands comptes à travailler avec nous pour les aider sur leur stratégie data, ce qui nous a permis de grandir de façon exponentielle”

 

    b. De la startup au conseil

Afin de découvrir une autre facette du monde stratégique du parc informatique, Harry a enchaîné dans un cabinet d’informatique et d’intégration de logiciel métier pour PME et ETI. Cette expérience lui a permis d’avoir une connaissance globale du marché du logiciel et d’être à même de conseiller au mieux ses clients dans la mise en place d’une stratégie digitale et numérique. Son postulat ? “C’est une question de survie pour les petites et moyennes entreprises de se développer sur le plan digital. Cela m’a permis d’acquérir une vision globale pour aider les entreprises à se développer et s’agrandir tout en limitant leur coût”

Petit à petit, il s’est repenché sur des sujets de blockchain dès fin 2020. Le projet The Forge commençait à naître.

 

 

Peux-tu nous expliquer ce qu’est The Forge ?

“The Forge est une plateforme basée sur la technologie blockchain permettant d’investir dans une startup et de métamorphoser l’industrie du venture capital.” 

Créant sa propre cryptomonnaie – le Forge token – stable et indexée sur l’euro, The Forge a pour objectif de financer plus simplement les jeunes entreprises. 

 

    a. The Forge, la promesse d’une levée de fonds plus rapide

L’objectif et l’intérêt de The Forge est de permettre un processus de levée de fonds plus rapide, de l’ordre de 1 à 3 mois. Mais quel est le processus ? 

Après sélection, les projets retenus passent par une étape de valorisation auprès de notre partenaire de référence : Estimeo, ce qui apporte un poids à leur dossier et permet de définir une stratégie de levée de fonds. Les startups sont alors accompagnées dans le listing sur la plateforme d’investissement The Forge. “Nous réfléchissons avec elles à leur stratégie de levée de fonds : nombre d’actions émises, prix, durée de la levée de fonds… Il est primordial pour nous de guider la startup dans cette réflexion pour assurer une levée réussie”

Une fois la stratégie définie et la levée réussie, les assets de la startup sont tokenisés en Company Token. C’est là où réside toute l’innovation de The Forge.  

Chaque investisseur ayant participé à la levée récupérera des Company Token dans un wallet sécurisé qu’il pourra utiliser à terme sur le marché secondaire. La création d’un exchange, offre un avantage considérable : investisseurs et startups peuvent obtenir de la liquidité à tout moment. L’investisseur peut sortir de son investissement avant un exit ou un rachat, tandis que la startup peut, via un liquidity pool, réinjecter une partie de ses assets contre de la liquidité. 

Mais pourquoi l’utilisation de la technologie blockchain et de la cryptomonnaie ? 

“La technologie blockchain n’est qu’un outil pour faciliter encore plus ce qui avait déjà été introduit par tout le mouvement du crowdequity et du crowdfunding qui commençait à métamorphoser le monde de l’investissement. Nous espérons ainsi changer encore plus la vision du Venture Capital”.

 

    b. The Forge : une technologie blockchain de pointe

The Forge utilise une technologie cross-chain permettant de travailler sur plusieurs blockchains à la fois. “Dès qu’un titre est échangé, une transaction réalisée ou un Company token détenu, le mouvement est inscrit de façon immuable sur la blockchain”.

Grâce à trois technologies de Smart contract – document codé permettant de faire intervenir la blockchain et de l’exécuter – les conditions de levée sont prédéfinies : min cap, ticket d’entrée minimum pour l’investisseur, hard cap, nombre de parts échangées, durée de la levée. 

Seule la complétion de l’ensemble de ces conditions conduit à une levée réussie : les Forge tokens injectés par les investisseurs via leur adresse cryptée ne s’activent que si les conditions de réussite sont remplies. Ils sont alors redistribués sur le portefeuille de la startup et les Company token transférés à chaque investisseur. Si la levée ne fonctionne pas, les Forge tokens sont automatiquement redistribués aux investisseurs, sans frais.

 

 

Qu’est ce qui t’as donné envie de te lancer dans ce projet ?

Je me suis toujours intéressé à l’univers des startups et j’avais cette idée en tête depuis quelques années. Je trouvais dommage de ne pas pouvoir investir mon argent directement dans une startup, et que cette option soit réservée exclusivement aux fonds privés”. 

 

Quelles sont les plus grosses difficultés auxquelles tu es confronté ?

La principale difficulté rencontrée est le manque d’information d’un point de vue légal et réglementaire. “Nous faisons partie des premiers à entreprendre un tel projet en France, ce qui implique une grosse charge de travail pour obtenir les régulations et les accréditations nécessaires pour mener à bien ce projet”

Il est également primordial à la genèse d’un projet de s’entourer d’une équipe aux compétences complémentaires. “Nous étions 3 lorsque nous avons commencé à travailler sur ce projet en janvier, mais nous nous sommes rapidement rendu compte qu’il nous manquait des compétences et des ressources. C’est pourquoi il était logique de nous associer à Jean-Viry Babel, serial entrepreneur et investisseur dans des start-up early-stage qui travaillait sur un projet similaire, avec une équipe expérimentée présentant des compétences complémentaires aux nôtres ».

 

Tes conseils ou astuces pour ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

“Selon moi, il y a quatre points essentiels à prendre en compte pour réussir :
l’équipe,
la vision,
un plan d’action pour mettre en place des process et une organisation agile
la confrontation au marché”

Il est très important de s’entourer de personnes à même de porter le projet et d’apporter des compétences complémentaires. Une idée va changer une centaine de fois, mais il faut être réuni avec des acteurs capables de concrétiser l’idée. Pour cela, un plan très clair doit être défini sur 6, 3 et 1 mois afin de concilier l’ensemble des tâches quotidiennes dans ce plan d’action continuellement mis à jour. Une fois les processus bien définis, le recrutement peut commencer. 

Enfin, il est primordial d’avoir une idée go-to-market assez claire et définie, et de sans cesse confronter son idée au marché, ceci dès le début.

 

 

Où te vois-tu dans 5-10 ans ?

“Quand on se lance dans une startup, il est nécessaire d’être très optimiste”. 

Dans trois ans, Harry voit The Forge comme un acteur de référence, avec plusieurs centaines de startups financées en Europe et une réelle internationalisation : aux Etats-Unis, en Asie et en Afrique. “C’est un produit très intéressant, qui génère beaucoup de tractions et qui a une vocation internationale dès le jour 1”

Et dans cinq ans ? Il se voit avoir conduit d’autres projets dans la Blockchain. “La blockchain est une technologie de rupture énorme, qui conduira aux mêmes bouleversements que la création d’internet. Beaucoup de changements commencent à se faire sentir et l’utilisation de la Blockchain tend à être démocratisée à l’avenir. Je veux coûte que coûte participer à cette révolution”.